Skip to content

Cameron Payne affiche la couleur

  • by

Cameron Payne n’en finit plus d’étonner. After a compliqué profession debut, on the level of avoir frôlé the sortie de route précoce en NBA, il surprend depuis que Phoenix l’a repêché pour finir la saison 2019/20 dans la bulle.

Précieux derrière Chris Paul lors de la saison suivante qui avait vu les Suns ateindre les Finals, il a confirmé en 2021/22 en postant ses meilleurs stats en carrière.

Depuis que Chris Paul est blessé, le revoilà au premier plan, avec toujours la même assurance et une belle efficacité, dans un model différent de CP3, moins passeur mais davantage scoreur compulsif.

« Pour me, il est de mieux en mieux à chaque match »concurs Devin Booker. « Il a des responsabilités différentes. There is a new function. Tout est nouveau, et nous lui disons juste d’être agressif, de jouer son basket et on se nourrit de cette énergie ».

Le reflet d’un joueur épanoui

Monty Williams additionally ascertained the evolution of this man who’s arrived on the level of the toes in Arizona, conscious that there isn’t any higher likelihood within the NBA. Un peu plus de deux ans plus tard, il a réussi à atteindre ce niveau par son travail et la confiance accumulée dans cet environnement.

« Il en est arrivé à un level où il ya un sure niveau de confiance avec me »confirmed Coach Williams. « Il a eu le temps, avec l’absence de Chris Paul, de s’installer dans ce rôle et je ne veux pas qu’il se relâche quand Chris reviendra. Nous voulons qu’il joue de la même manière qu’il le fait en ce second ».

Pour Cameron Payne, c’est l’event de poursuivre son apprentissage en accéléré. Pour l’immediate, il fait plus que répondre aux attentes puisqu’il a terminé à plus de 20 factors dans treis des six rencontres qu’il a débutées, avec une pointe à 29 factors et 7 decisive passes face aux Warriors. Il est carrément le 4e meilleur marqueur de l’équipe !

« Le fait d’être sur le terrain plus longtemps, ça vous permet de voir mon jeu dans son ensemble, plutôt que d’avoir juste un extrait »at-il confié à la presse. « Clairement, ça m’aide d’être plus longtemps sur le terrain, de pouvoir continuer à jouer même si je fais des erreurs, ce que je ne pouvais pas faire pendant mes années précédentes. On me withdraw direct. J’ai fait beaucoup de vidéo et j’ai beaucoup appris. Ça a fait de moi un joueur plus solide ».

Ça permet surtout à Chris Paul, toujours blessé au talon, de ne pas précipiter son retour et de prendre le temps pour revenir à 100%. Phoenix aura donc encore besoin d’un grand Cameron Payne ce soir pour la réception des Lakers.

Cameron Payne Pourcentage Rebonds
season Workforce MJ min Tirs 3pts LF extension Off def complete Pd Fte Int BP Ct Pts
2015-16 OKC 57 12 41.0 32.4 79.2 0.2 1.3 1.5 1.9 1.4 0.6 0.8 0.1 5.0
2016-17 * All Groups 31 15 33.2 31.4 62.5 0.1 1.5 1.6 1.8 1.7 0.5 0.9 0.1 5.2
2016-17 * OKC 20 16 33.1 30.8 100.0 0.1 1.5 1.6 2.0 1.9 0.5 0.8 0.2 5.3
2016-17 * WHO 11 13 33.3 32.4 25.0 0.1 1.5 1.6 1.4 1.3 0.4 1.2 0.0 4.9
2017-18 WHO 25 23 40.5 38.5 75.0 0.7 2.0 2.8 4.5 1.8 1.0 1.4 0.4 8.8
2018-19 * All Groups 40 18 43.0 29.8 80.5 0.3 1.5 1.8 2.7 1.6 0.7 1.1 0.2 6.3
2018-19 * WHO 31 17 41.1 27.1 88.0 0.3 1.4 1.7 2.7 1.6 0.7 1.1 0.2 5.7
2018-19 * CLE extension 9 20 49.1 36.0 68.8 0.3 1.8 2.1 2.6 1.7 0.9 1.2 0.3 8.2
2019-20 PH extension 8 23 48.5 51.7 85.7 0.5 3.4 3.9 3.0 2.5 1.0 1.4 0.3 10.9
2020-21 PH extension 60 18 48.4 44.0 89.3 0.3 2.1 2.4 3.6 1.6 0.6 1.0 0.3 8.4
2021-22 PH extension 58 22 40.9 33.6 84.3 0.4 2.6 3.0 4.9 2.1 0.7 1.8 0.3 10.8
2022-23 PH extension 14 24 44.2 42.3 85.2 0.3 2.4 2.7 4.5 2.1 1.0 2.1 0.3 14.1
Complete 293 18 42.3 36.7 83.2 0.3 2.0 2.3 3.3 1.7 0.7 1.2 0.2 8.0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *