Skip to content

Remark la Fédération française de rugby analyzes the ladies pour gagner des matches

  • by

The Fédération Française de Rugby (FFR) mettait déjà ses données à revenue par le biais de capteurs ou boitiers GPS installés dans le dos des joueurs à chaque match, qui enregistrent des informations telles que l’intensité des shocks, la vitesse ou la distance parcourue … Mais depuis l’année dernière, the XV de France et son sélectionneur Fabien Galthié ont passé a nouveau cap en signant un contract avec SAS, entreprise américaine spécialisée dans l’analyse de données à grande échelle.

L’éditeur a creé pour une platformhe qui analyse les données des rencontres internationales des trois ou quatre dernières années, mais aussi cellas du Prime 14. Elle s’appuie pour l’heure sur environ 1450 matches, mais est automatiquement actualisée à caque nouvelle rencontre.

“C’est ce qu’on appeale des données ‘occasion’, elles nous permitent de connaître la timeline des matches, de savoir these actions de jeu ont été produites à quels instants, these stratégies ont été mises en place, et remark cela a joué ou non sur les résultats”explique Charlotte Douette, knowledge scientist at SAS and head of the challenge on the contract between the fournisseur and the FFR.

Ces données “évènement”, dont la captation est assurée par un prestataire extérieur, s’ajoutent, dans la base de données, à cellas apportées par les boîtiers GPS, ainsi qu’à cellas fournies par les entraînements et les matches du XV de France , straight codées par les equipes knowledge de la FFR. SAS takes cost of the therapy (community and consolidation), of the combination to the idea of ladies, of the evaluation, and of sending detailed studies to the workers of the FFR.

An help to strategic resolution making and match preparation

La plateforme s’articule en actions de jeu : la touche, le jeu au pied, les rucks, and many others. Elle fonctionne comme un moteur de recherche dans lequel on peut entrer des requêtes et des filtres. All FFR entrants have entry to the platform and are educated by the SAS technical groups. Ils peuvent ainsi analyser leurs propres performances pour comprendre leurs forces et faiblesses, ou s’intéresser aux girls des prochains adversaires. Quelles stratégies ont adopté les équipes qui l’ont battu, et remark jouaient cells qui ont perdu contre eux ? C’est une aide à la décision stratégique qui permet d’orienter les entraînements.

Par exemple, lors de la préparation du match France – Afrique du sud, qui a eu lieu mi-novembre (et a été remporté par les Bleus 30-26), la plateforme avait mis en évidence un gros avantage de l’équipe sud- africaine en matière d’expérience collective de jeu, ce qui se répercute sur la cohésion de l’équipe.

“SAS evaluate les chiffres des trois ou quatre dernières années, d’une quinzaine de nations, pour identifier le vécu des équipes, a détaillé Fabien Galthié lors de la conférence de presse. Il s’est avéré que l’équipe sud-africaine avait quatre fois plus d’expérience collective que la française. Ceci a permis aux entraîneurs français de savoir que leur équipe devrait travailler davantage sur l’side collectif du jeu pour remporter le match.” La plateforme avait aussi permis d’identifier où, remark et sur quel tempo les équipes victorieuses avaient fait jouer les Sud-africains.

“Pendant le match, je ne suis connecté à rien”

“La plateforme ne construit pas non plus la feuille de match de la prochaine rencontre, ce sont les coaches qui ont la principal et le feeling pour ça. Mais elle permet d’avoir des suggestions chiffrés, aide à calibrate la stratégie collective et à savoir sur quoi il faut travailler lors des entraînements”then Charlotte Douette.

Fabien Galthié tient lui additionally à cette précision, sur laquelle il a terminé sa prize de parole lors de la conférence de presse : “Pendant le match, je ne suis connecté à rien. Il n’y a pas un chiffre qui m’impacte quand je fais mes changements. Je regarde, j’écoute, je suis au cœur de l’environnement. On prend nos décisions à l’instinct, au savoir-faire. Notre intelligence prend toujours le pas, aidée par des instruments fantastiques.”

Après une mise en jambe réussie, le prestataire développe à présent une fonctionnalité permettant de suivre les individuelles performances de chaque joueur en fonction des objectifs associés à son poste, qui devrait être testée lors du Tournoi des Six nations en février prochain.

Unique clause

Est-ce que cet investissement sur les données donne un avantage à l’équipe française dans la compétition internationale ? “Je pense clairement que le XV de France a une avance, oui. D’autres nations analyze certainement les données, mais je doute qu’ils aient une plateforme aussi poussée. Nous avons travaillé dessus pendant un an pour arriver à quelque selected d’ additionally strong”says Charlotte Douette.

And when he calls for that SAS accepterait de fournir le même sort de logiciel à une autre équipe de rugby, la réponse est “non, on ne travaillerait pas avec des adversaires de la FFR automobile nous avons une sorte de clause d’exclusivité avec elle. Sur d’autres sports activities, en revanche, ce n’est pas un problème !” Notons que l’entreprise travaille déjà depuis plusieurs années avec la Fédération britannique d’aviron (British Rowing) et les Orlando Magic, une équipe de NBA.

Ballons et protège-dents connectés

Different pointe applied sciences combine petit à petit le monde du rugby : the ballon connecté, qui donne accès à des informations telles que la vitesse de lancer du ballon, la rotation de celui-ci ou encore la distance de frappe. Les premiers checks ont été réalisés pendant la Tournée d’Automne. Ces données devraient également être exploitées en les centralisant sur la plateforme. Même selected pour les données recueillies par les protège-dents connectés, qui fourniront quant à eux des données sur les impacts et les contacts, la dimension “fight”, très présente dans le rugby.

Choice pour vous


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *