Skip to content

Soccer : Nîmes Olympique division with Bompard

  • by

Sans shock, pour change Nicolas Usaï, remercié la semaine dernière, au poste d’entraîneur, le membership croco a fait appel à Frédéric Bompard. L’ancien adjoint de Rudi Garcia, 59 ans, a signé jusqu’en juin 2024. Il arrive avec Thibault Giresse comme adjoint.

“On ne peut pas jouer le maintien sur un coup de dés et on était parti pour cela.” Rani Assaf expliqué ce mondi 21 novembre pourquoi il s’était séparé de Nicolas Usaï, remercié en milieu de semaine dernière. “Dans son engagement, son investissementparticularly the president of Nîmes Olympique, 16e de Ligue 2, il était toujours à 150 % mais ça ne suffit pas, il manquait quelque selected. La mayonnaise n’avait pas pris. Dans la façon de jouer, malgré les derniers résultats, c’était trop laborieux.”

Le Nîmes Olympique vous publicizes the nomination of Frédéric Bompard au poste d’entraîneur principal de l’équipe première. Il est lié avec le Membership jusqu’à la fin de la saison 2023/24.

Thibault Giresse will accompany her en tant qu’entraîneur adjoint. pic.twitter.com/c16oo0VUk2

— ? Nimes Olympique (@nimesolympique) November 21, 2022

Sa deuxième expérience seulement comme coach principal

Après Arpinon, Plancque et Usaï, Rani Assaf, qui a reconnu avoir “poorly ready après-Blaquart”, a donc décidé de confier son équipe à Frédéric Bompard, 59 ans. The ancien fidèle adjoint de Rudi Garcia in Dijon, Lille, Rome et Marseille, qui s’est engagé jusqu’en juin 2024, vivra sa deuxième expérience en tant que coach principal.

En février dernier, il avait été nommé à la tête de Guingamp, alors 17e, après le limogeage de Mecha Bazdarevic. L’équipe bretonne, face à qui, hasard du calendrier, il débutera son mandat le 26 décembre au stade des Antonins, avait fini la saison au neuvième rang, remportant six matches (7 nuls, 3 défaites) et ne perdant qu’une seule fois lors des dix dernières journées.

“C’est usant, fatigant et éprouvant de jouer le maintien mais il ne faut pas lâcher, tous les factors comptent. Ce sera une véritable opération commando”a asséné Frédéric Bompard qui a fait les comptes : “The remainder 23 matches à disputer, 69 factors à prendre, il en manque trente. Il faut donc gagner dix matches. C’est plus facile à dire qu’à faire…”

Je vais demander à chaque joueur : es-tu prêt à monter dans le bus avec me, à partir à la guerre avec me ?

S’il n’est “pas dans l’urgence” du fait de la trêve internationale, le nouveau technicien croco a quand même “besoin de rencontrer tous les joueurs individuellement. Quand je les vois jouer, je les sens concernés. Moi, je vais les impliquer. C’est comme si je conduisais un bus. Je vais demander à chacun : “Es-tu prêt à monter avec moi, à partir à la guerre avec moi? Si tu viens, tu es impliqué. Par contre, si tu veux partir, je te laisse sur le bord de la route et tu ne viens pas m’emmerder””.

Voilà le message clair d’un homme qui se qualifie d’“entraîneur entraînant”, avec une important de fer dans un gant de velours”. S’il est né en région parisienne, à Asnières-sur-Seine, Bompard guarantee avoir “southern spirit”.

Adepte du 4-3-3 et d’un jeu “courtroom, au sol, bien léché”

Sur le terrain, son système préféré, c’est le 4-3-3, qu’il n’utilisera pas “si la qualité des joueurs ne s’y prête pas”. Ce qu’il veut mettre en place, et qui est peut-être ambieux pour la Ligue 2, c’est “un jeu courtroom, au sol, bien léché. Avoir le ballon, la possession, combiner sur les côtés, ne pas empêcher les joueurs d’aller dans la floor pour marquer”. Le tout, bien sûr, “sans oublier de défendre”.

Pour l’aider dans sa mission, qui necessitera de renforcer l’effectif au winter market – Assaf : “Il a déjà donné quelques pistes prioritaires” –, Frédéric Bompard arrive avec un adjoint, débauché à… Guingamp, Thibault Giresse, “un garçon brillant et clever, qui percute vite et despatched bien le jeu”. Les (nouveaux) dés sont jetés…

Frédéric Bompard a dit aussi

Supporters “On va avoir besoin des supporters. Le 12e homme est très necessary dans ce style d’opération. Ici, à Nîmes, il ya un vrai public, un engouement pour le soccer. Quand vous pouvez jouer à 12, à domicile, c’ est miux.” Concernant les relations tendues entre le président Assaf et les Gladiators : “J’arrive, je suis tout neuf, je ne suis pas dans ces problèmes. Je susceptible l’unité. S’ils sont supporters, c’est qu’ils sont avec nous.”

Nimes Olympique “C’est l’esprit, nîmois, la grit, les valeurs humaines. Quand j’étais gamin, je collectionnais les photos Panini. Les Kabyle, les Girard, je connais. Celui qui représentait vraiment l’esprit nîmois, c’était Kader Firoud.”

Positivity “Quand on joue le maintien, c’est très necessary d’être positif. Je ne veux que des personnes positives autour de moi.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *