Skip to content

Formulation 1 | Garde-boue, DRS, dash, pénalités “moteur” plus sévères : les changements en vue pour 2023

  • by

A greater visibility in wet climate

Suite aux inquiétudes exprimées par les pilotes lors du dernier Grand Prix du Japon, la Fee F1 s’est penchée sur les projections d’eau générées par les monoplaces sous la pluie. Elle va lancer l’étude de protections autour des roues sous la forme d’un “equipment de carrosserie normal” et évaluer précisément quel quantité d’eau se trouve sous le plancher. Le however : stop aquaplanage.

Résultat de cette étude prévue en mai 2023.

Season 2023

Leclerc voit trois domaines à soigner chez Ferrari to grow to be world champion

THE YA 28 MINUTES

Suivez une annee complète de sport et d’événements su Eurosport pour 69,99 euros

Max Verstappen (Purple Bull) and Charles Leclerc (Ferrari) on the Japanese Grand Prix 2022

Credit score: Getty Pictures

Un arceau de sécurité renforcé

The dernier Grand Prix de Grande-Bretagne a mis en évidence the insuffisance of the principles of resistance of the arch situated on the prime of the only seat, on the entrance to the engine, on the tonneau of Alfa Romeo de Guanyu Zhou. They’re all enforced for 2024.

Par ailleurs, the Fee is planning an entire revision of the sporting guidelines for 2024, with the collaboration of the groups. The validation should happen till April 2023. The occasion may even proceed to an entire overview of those authorized procedures for 2024. Particularly, the technical and monetary laws are involved.

Le DRS ouvert plus tôt en course

C’est une requête de Formulation 1, le promoteur du championnat du monde, visant à augmenter le spectacle. The Fee F1 a accepté d’expérimenter lors des Sprints (au nombre de 6 en 2023) the overture du DRS à la fin du 1er tour de course, et non du 2e. Ou de chaque restart. Pour une software régulière en 2024. En tous les cas, c’est une orientation qui va à l’encontre de la volonté de la FIA de se débarrasser de ce dispositif d’aileron rabattable exprimée lors du retour des monoplaces à effet de sole en 2022.

Des dégâts mieux couverts

Inquiètes du nombre croissant de programs sprints en 2023, les equipes ont plaidé pour des authorizations de dépassements budgétaires plus orientales. Demande accordée : le montant des dégâts qui n’entreront pas dans le price range capé passe de 150 000 à 300 000 {dollars} par group et par course. Ditto for each dash.

Mick Schumacher’s Haas arrival, sufferer of an enormous crash in Q2 of the Grand Prix d’Arabie Saoudite 2022

Credit score: Getty Pictures

Des pénalités “moteur” plus dissuasives

Les motoristes ont abusé en 2022 d’une réglementation trop souple en matière de dépassement des quotas d’éléments de groupe propulseur. La Limite allouée de 3 éléments par V6, turbo, MGU-H et MGU-Okay pour la saison a été largely dépassée dans de nombreuses equipes (7 pilotes ont par exemple utilisé 6 V6 et seulement 5 ont respecté all les quotas).

En raison d’une pénalité pas assez sévère pour chaque dépassement (10 locations de grille pour le 1er, 5 pour les suivants), les equipes ont détourné l’esprit du règlement en ayant recours à des changements stratégiques.

Dash : une séance de qualification qui compte double

The Fee F1 n’a pas abordé le sujet automotive c’est acté, le résultat de chacune des six programs “dash” en 2023 ne serve pas de base pour constituer la grille de départ du Grand Prix du dimanche. En revanche, the promoter du championnat du monde avancé l’idée de la création d’une séance de qualification specifique pour la course “dash” en 2023.

Season 2023

Ricciardo de retour chez Purple Bull comme réserviste

11/18/2022 at 12:11

Season 2023

Et maintenant, la grille 2023 est (presque) complète

11/17/2022 at 07:59

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *