Skip to content

le BO amateur separe de sa section féminine

Pas de disparition mais la fin d’une adventure vieille de quatre ans. “C’est horrible de voir tout ce que l’on a fondé s’effondrer d’un seul coup, sans…

Pas de disparition mais la fin d’une adventure vieille de quatre ans. “C’est horrible de voir tout ce que l’on a fondé s’effondrer d’un seul coup, sans même être consulté”, says Manon Péant, troisième ligne center de l’équipe senior. Originally, the women’s rugby in Biarritz a pris corps in 2014, sous les contours du Féminines Athlétiques Rugby (FAR), as Florian Mercader, l’un des pioneers, imagined them. All will be ensuite on July 1, 2018, when the entity – which will evolve at 7 – will become the Biarritz Olympique Féminin.

The rapprochement between the FAR and the omnisports section of the Biarritz Olympique était évident, salvateur même. After they are sous l’égide de l’asso, les joueuses, surnames « les BOtés », sont passées du sept au quinze, les cadettes ont vu le jour, et cette saison, l’équipe fanion a même finished dans le dernier carré régional de la Fédérale 2, lost against Nérac.

« Plus proches du sector pro »

Alors force, the decision awarded by the bureau de l’association Biarritz Olympique Rugby poses a question. Le conflit que mine le rugby biarrot tout entier n’y est pas étranger. D’un côté, la tête de l’association du BO amateur, essentially composed of the ancient gloires of années 2000 and arrived in September; de l’autre, SASP Biarritz Olympique Pays Basque, directed by Jean-Baptiste Aldigé. Et au milieu? Beaucoup de monde et quelques BOtés. Certaines d’entre elles ont même I voted for the revocation of the bureau directant du BO amateur lors de «l’assemblée générale», tentée en avril dernier et dont les effets ont été suspended par la justice. More in the future ex-responsable du pôle féminin Florian Mercader assure: “Les guerres d’égo, on s’en fout”. “Depuis 2018, on a toujours été oubliés au sein de l’association, poursuit-il. Sur les dotations etc. Et à chaque fois, le BOPB était là”.

« When it arrives in September 2021, declared David Couzinet, to create a hall of muscle, with my children on the diapason of other equipment who are not responsible for us. Aujourd’hui, they sont plus proches du secteur pro que de nous, explain l’ancien seconde ligne du BO. They ont eu droit au bus du club pour moreieurs déplacements, à assister à des matches de Top 14 et tiennent même la buvette des pros quelques fois pour gagner de l’argent. Je ne suis pas contra le fait qu’elle s’en fasse mas depuis que les filles ont rejoint l’asso, le FAR encore, et l’argent qu’elles gagnent va directement dans ses ses ».

Quid des cadettes?

Of quoi justifier, for the directors of the amateur BO, a transfer of structure “versus the FAR”, so that the women, at the end, are “financed plus clairement for the private”. « C’est dans l’air du temps de toute façon, résume l’ancien deuxième ligne. On a voulu verifier avant de faire quoique ce soit auprès des instances du rugby français. Cela will become an obligation that the women’s teams be rapprochent des structures professionnelles. On a pris de l’advance. »

Malgré cette séparation, l’asso BO amateur understand well conserver l’équipe cadette et les rugbywomen plus jeunes en son sein. “On fera au mieux pour qu’elle puisse faire notre sport”. Il incombe désormais aux joueuses seniors et à leur entraîneur principal Florian Mercader de tracer le nouveau chemin du rugby féminin biarrot. “Il faudra trouver le financement, les partenaires, projette le coach, mais les filles ne vont rien lâcher”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.