Skip to content

le Portugal n’ira pas à la Coupe du monde 2023 en «victime expiatoire», prévient Lagisquet

  • by

L’ancien entraîneur du Biarritz Olympique et des arrières du XV de France revient sur le parcours des Portugais, qu’il a qualifiés pour la deuxième fois de leur histoire à la Coupe du monde.

Patrice Lagisquet, sélectionneur du Portugal, dernier pays qualifié pour la Coupe du monde de rugby 2023, heureux d’être allé «au bout de ce rêve qui est devenu réalité».

Avec quelques jours de recul, quel sentiment domine après la qualification du Portugal pour son deuxième Mondial seulement après celui de 2007?
Patrice Lagisquet: La satisfaction d’avoir fait progresser cette équipe, d’avoir vécu une belle aventure, d’avoir construit quelque selected. On partait quand même de loin il ya trois ans (à son arrived, NDLR), avec un paquet de gamins qui avaient entre 18 et 20 ans et quelques joueurs qui étaient loin d’avoir le niveau qu’on affiche aujourd’hui. Ça n’a pas été easy tous les jours, il ya quand même eu quelques déconvenues. Il a fallu intéresser les joueurs professionals qui évoluaient en France, permettre à des joueurs amateurs du Portugal de devenir professionals… Il a fallu conjuguer plein de paramètres pour à ce résultat.

“Le modèle, c’est la Géorgie”

Remark avez-vous justement réussi à faire cohabiter joueurs professionnels et amateurs ?
La mayonnaise n’avait pas toujours pris par le passé. Parce qu’il y avait les contraintes des amateurs, qui ne pouvaient s’entraîner que le soir, les professionals qui attendaient… J’ai voulu montrer que mon exigence était la même pour tous. Les professionals n’arrivaient pas en terrain conquis et les amateurs n’avaient pas obligatoirement plus d’excuses. On a eu the prospect to beat Roumanie quickly within the Tournoi des six nations B, in 2020. It hides a été un acte fondateur. Les joueurs ont commencé à faire la fête ensemble et on connaît tous la richesse de nos troisièmes mi-temps. Cela a permis de bâtir un groupe avec une vie commune, des expériences communes. Il ya surtout eu une monumental envie de la plupart de ces joueurs. C’est ce qui a été assez génial à vivre, tout ce qu’ils ont donné pour aller au bout de ce rêve qui est devenu une réalité.

That night votre objectif au Mondial en France ?
On a déjà réussi à “challenger” le Japon, l’Italie, la Géorgie, mais on va avoir un cap à franchir. Le pays de Galles et l’Australia (futurs adversaires within the pool C), c’est encore une dimension supérieure. Il faudra voir touch upon arrive à se préparer, de combien de semaines on disposera, quels matches de préparation on pourra mettre en place… L’idée, ce sera d’être compétiteur. De ne surtout pas être une victime expiatoire comme c’était arrivé un peu en 2007 sur certains matches.

«On a contacté Gomes Sa et il nous a signifié son refus»

The victoire de la Géorgie au pays de Galles (13-12) ce weekend vous at-elle donné des idées ?
Je dis depuis le début que le modèle, c’est la Géorgie. C’est une nation qui a fait un gros travail sur la formation, le développement, et elle montre de gros progrès. Le Portugal s’est quelque half lancé dans la même démarche et il faut que ça s’accentue. Il faudrait que World Rugby (la federation internationale) réussisse à donner des moyens supplémentaires afin que nous ayons vraiment cette démarche de formation pour étoffer le panel de joueurs professionals. Au Portugal, on n’a pas d’étrangers. On évolue avec un groupe de joueurs soit portugais, soit dont les mother and father ou les grands-parents sont portugais. Il ya donc un lien très fort avec le pays.

Pourriez-vous faire appel à des joueurs d’origine portugaise comme le pilier du Racing 92 Cedate Gomes Sa ou le demi de mêlée Morgan Parra ?
On a contacté Gomes Sa et il nous a signifié son refus. Je ne vois maintenant pas du tout avoir des joueurs qui n’ont pas voulu nous rejoindre plus tôt dans l’aventure. Vis-à-vis du groupe de joueurs qui est allé chercher cette qualification, ce serait completely irrespectueux, et du niveau qu’ils ont montré et des efforts qu’ils ont accomplis. Ce serait un très mauvais sign.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *