Skip to content

Les 10 meilleurs meneurs NBA en 2023

  • by

10. Fred VanVleet (Toronto Raptors)

Le pari de ce high. Il pourrait y avoir quatre ou cinq meneurs différents à cette dixième place. Parce le niveau est axisz homogène between the huitième et, allez, le quinzième rang. Au début, nous avions misé sur Shai Gilgeous-Alexander avant de le reclasser parmi les arrières. Mais accent is tout de même mis sur le Canada avec le meneur des Raptors Fred VanVleet.

Un joueur au parcours spécial: non drafté, joueur de rotation, sixième homme, NBA champion et maintenant All-Star. De’Aaron Fox est peut-être plus talentueux intrinsèquement mais FVV est tout de même une valeur sûre grâce à son adresse, son punch et sa protection of him! Mais bon, les joueurs de Toronto sont souvent sous-estimés et c’est pour ça que leur fan base est extremely casse-couille.

9. Darius Garland (Cleveland Cavaliers)

La révélation de la saison dernière. Darius Garland is an All-Star in ramenant les Cavaliers sur le devant de la scène. Son affiliation of him with Evan Mobley encourage tellement confiance que les dirigeants se sont décidés à put the paquet pour aller le plus loin potential en faisant as Donovan Mitchell.

Et ça, ça s’explique donc en grande partie par la development de Garland, creator de 21,7 et 8,6 passes de moyenne en 2022. C’est un meneur easy, bon en sortie de dribble, adroit de loin, clever et créateur. A brilliant profil. As well as, the affirme are management of him au sein de cette jeune équipe de Cleveland. Le style de joueur qui ne sera pas the good famous person of the maize franchise qui peut faire une très longue carrière au plus haut niveau du plus haut niveau.

8. Jrue Vacation (Milwaukee Bucks)

Le meneur le plus sous-estimé de la ligue. Parce qu’il n’évolue ni dans un registre traditionnel (créateur-passeur), ni trendy (scoreur-shooteur-slasheur). Mais Jrue Vacation est un des rares vrais «two approach participant» de ce classement. He c’est peut-être même le meilleur défenseur de la ligue. Au moins sur les postes extérieurs.

Son physique, notamment sa puissance, pose de sérieux problèmes aux attaquants les plus prolifiques de ce monde. De Kevin Durant to Damian Lillard. Mais ce n’est pas comme s’il était manchot en attaque. Oui, ce n’est pas un joueur très régulier en termes d’adresse – sans quoi les Bucks rouleraient sur la ligue – mais ça reste un sort qui compile plus de 18 factors avec presque 7 passes alors qu’il partage la gonfle avec Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton.

Le titre décroché in 2021 all the time the avoir libéré psychologiquement. Vacation semblait encore plus fort an dernier, à 32 ans. Il est à son apogée, dans le corps et dans la tête. Et avec son expérience of him en prime, c’est le bundle complet.

7. Kyrie Irving (Brooklyn Nets)

Kyrie Irving pourrait être aussi bien premier que treizième. Un et treize qui font quatorze, divisé par deux, j’obtiens sept. Le compte est bon.

6. Trae Younger (Atlanta Hawks)

The ne joue que d’un côté du terrain mais c’est le cas pour plusieurs autres joueurs dans ce high. En revanche, Trae Younger est un sacré expertise offensif. L’une des rares superstars capables de faire du Stephen Curry additionally presque bien que the unique model. The notion sur le meneur des Hawks developed in his fil des saisons et des résultats de sa franchise. En tout cas, cette année, avec Dejounte Murray à ses côtés of him, le voilà entouré.

5. Ja Morant (Memphis Grizzlies)

Ja Morant NBA Memphis Grizzlies

Ja Morant avait fait grincer des dents en s’autoproclamant dans le top-5 des meilleurs meneurs NBA à l’difficulty de sa saison sophomore. Ben le garçon a complètement assumé derrière. Il a fait un bond spectaculaire – aussi spectaculaire que ses envolées vers le cercle – la saison dernière en portant ses Grizzlies à une surprenante deuxième place à l’Ouest, le tout en compilant plus de 27 factors et 7 passes décisives de moyenne.

Voilà maintenant que ce sont les medias qui le mettent très, très haut. En troisième, voire deuxième place dans la hiérarchie. Et ça, pour nous, c’est encore trop haut. Peut-être que nos confrères US imaginent a brand new development du joueur de 23 ans. Et pourquoi, c’est tout à fait potential.

Il est déjà extraordinaire dans sa manière de scorer, de take ses adversaires de vitesse, de débloquer des conditions et même, de gérer le jeu. Les comparisons avec Russell Westbrook période Thunder sont intéressantes mais Morant est déjà un meilleur «meneur» (justement) that there’s the ancien MVP.

Le bilan de Memphis an passé est peut-être un petit trompe l’œil. Déjà parce que son équipe of him jouait encore «mieux» (façon de parler) with out him, with 20 victoires en 25 matches en son absence of him. Morant est très fort individellement mais il have a tendency à rendre, parfois, sa formation prévisible di lui tout en lui faisant tout de même globally passer un cap –assez paradoxal. Il a les atouts mais ce n’est absolument pas un stoppeur en défense, ne vous fiez pas à 2K.

Enfin, ce ne serait pas surprenant que les Grizzlies se prennent un mur cette saison. La Conférence Ouest est extrêmement dense. Sure, the group passe de la deuxième à la huitième place, les regards les plus optimistes sur Ja risquent de changer. Mais ça reste du top-5 à son poses of him, comme il l’avait annoncé finalement.

4. Chris Paul (Phoenix Suns)

Selon la définition de «meilleur meneur», Chris Paul peut faire the yoyos between the haut and the bas de ce top-10. Il n’est plus aussi percutant que par le passé, plus aussi productif en termes de stats. Il n’est peut-être même pas réellement la famous person de son équipe, rôle qui revient désormais à Devin Booker.

Mais s’il faut un meneur pour faire une campaigns de playoffs, en visant le titre, mieux vaut encore choisir CP3 plutôt que Ja Morant, Trae Younger ou Kyrie Irving. Du moins selon nous. Sa science du jeu et son… his vice reste inégalée. He’s a frontrunner plus expérimenté, a basketteur plus complet et a playmaker bien plus altruiste que les joueurs cités ci-dessus.

3. Damian Lillard (Portland Path Blazers)

Les blessures l’ont éloigné des terrains et donc par le même relais des esprits des passionnés de basket et… des classiments. Mais le meneur des Portland Path Blazers reste, quand il est en bonne santé, un joueur exceptionnel. He the one des quinze plus talentueux de cette ligue. Une machine offensive de premier plan. L’un des rares à son poste of him able to compiler 30 factors and eight passes EN FAISANT GAGNER son équipe. Consideration à ne pas l’enterrer trop vite. Pour nous, ça reste dans the top-3 des meneurs en NBA.

2. Luka Doncic (Dallas Mavericks)

Luka Doncic Dallas Mavericks Kristaps Porzingis

LeBron James n’est pas encore components à la retraite que son successeur est déjà there. Luka Doncic is the digne héritier du King, même si ne sont évidemment pas tout à fait les mêmes joueurs. Mais dans l’concept, le Slovène est la nouvelle méga-hyper-superstar qui tire les ficelles de son équipe de A à Z (pour the moment seulement sur le terrain) en dictant le rythme d’un match possession après possession.

Dans le même esprit, c’est une machine à triple-double. Il sait tout faire et il va continuer de tout faire. Son seul expertise of him peut porter les Mavericks tout en haut. Le pire, c’est qu’il va encore progresser. La marge existe. Aux tirs, within the compréhension, within the angle, and so forth.

Physiquement, il pourrait être dans une meilleure situation, bien sûr, mais il vaut mieux ne pas sous-estimer ses aptitudes. Ses jambes of him sont par exemple tremendous solides. Et les guiboles, c’est la base de TOUS les sports activities.

1. Stephen Curry (Golden State Warriors)

The valeur absolue. The a démontré an passé, aussi bien en saison régulière qu’en playoffs. The irony, c’est que même en étant une famous person quatre fois champion NBA, Stephen Curry est parfois sous-estimé. C’est surtout l’étendue de ses capacités of him qui nous semblent parfois incomprises ou négligées.

Le meneur des Warriors est, par exemple, un joueur vraiment ornamétique. Une caractéristique trop souvent confondue avec la detente, la drive ou même tout simplement la musculature (et au passage, qu’est ce qu’il est match et gainé!). Son cardio, sa souplesse, son agilité ou encore sa vitesse of him sont peut-être les atouts qui le font passer au-dessus du lot, encore plus que son tir of him.

Son adresse est évidemment exceptionnelle mais il ya d’autres snipers dans cette ligue. Sure Curry plante des paniers aussi dingues, dans des conditions distinctive, c’est justement en s’appuyant sur la plupart de ses autres attributs of him.

C’est un cauchemar pour les défenses. The provoque systématiquement des prises-à-deux, voire des prises-à-trois. Ses adversaires of him within the lâchent pas d’une semelle, même à neuf mètres du cercle. The représente une menace everlasting, même sans le ballon. Rien que pour ça, c’est un schéma offensif à lui tout seul. The créé du jeu avant de toucher la gonfle. Il n’y a pas un seul autre joueur comme lui en NBA. Et donc pas un seul meneur de sa trempe of him.

Leave a Reply

Your email address will not be published.