Skip to content

Les Jeux olympiques éveillent enfin the intérêt des golfeurs français

  • by

The relation between the jeux olympiques (JO) et le golf a toujours très distant, et jamais passionnelle. Plombée par le désintérêt historique du mouvement olympique envers the univers de la petite balle blanche. Au program des Jeux au début du XXAnd siècle, de 1900 à 1904, le golf a ensuite disparu des radars pendant cent douze ans, avant de faire son retour lors des JO de Rio, au Brésil, en 2016. Sans pour autant eliciter une adhésion immédiate des meilleurs golfeurs internationaux. Au Brésil, douze des vingt meilleurs joueurs mondiaux n’avaient pas répondu présent.

Un constat logique pour Christophe Muniesa, directeur général de la Fédération française de golf (FFGolf), automotive «The self-discipline s’était organisée loin du monde olympique. Les épreuves de référence, pendant tout le XXAnd siècle, ont été les tournois majeurs ». A savoir: les Masters d’Augusta, the US Open et the PGA Championship, aux Etats-Unis, et the British Open. Outcome: when les Jeux représentent le Graal pour certainscout, chez les golfeurs, faire the deadlock sur la compétition est loin d’être un crève-cœur.

In 2021, Victor Perez, le numéro un français de 30 ans, pressenti pour disputer les Jeux de Tokyo, avait finalement décliné the invitation un mois avant le début du tournoi. In a communiqué de presse, the golfeur de Tarbes évoquait un “Calendrier worldwide très condensé” et la nécessité de déclarer forfait «Pour [lui] permit d’accomplir [ses] objectifs de 2021. “ Sans les JO, donc.

Lire aussi JO 2016 – golf: le retour olympique réussi de la petite balle blanche

L’effervescence olympique ne règne pas sur la self-discipline. A scenario renforcée par the absence of outcomes of the Tricolores sur ce rendez-vous. La France n’a jamais décroché un podium aux JO. Au mieux, une 21And place signée Grégory Bourdy à Rio, puis, respectivement, les 35And et 45And positions de Romain Langasque et Antoine Rozner in Tokyo.

Rendez-vous at dwelling

Mais les temps ont changé, guarantee the director normal of the FFGolf. Les années de disette semblent belong au passé. Compensées par “Une prize de conscience et une will des joueurs professionnels d’être sur ce tournoi”. “L’épreuve olympique fait de nouveau partie du patrimoine sportif de la self-discipline, guarantee Christophe Muniesa. On considère que cette épreuve a sa place aux côtés de celles du Grand Chelem. “

A constat partagé par Romain Langasque, qui avait remplacé au pied levé are compatriot Victor Perez in Tokyo. Pourtant, en 2019, le natif des Alpes-Maritimes avait annoncé “Qu’il ne rêvait pas d’être champion olympique”. Cette sortie him a causé de nombreux tracas sur les réseaux sociaux. Trois ans après ces déclarations, son expérience of him au Japon a amené à revoir sa place of him. «Les quatre [tournois] majeurs que l’on dispute chaque année restent l’objectif d’une carrière. En gagner un contribution davantage de status dans le milieu. Mais, depuis 2021, mon état d’esprit a évolué et avec l’expérience, je dirais que les JO sont à la hauteur de ces quatre majeurs “.

Lire aussi: Open de France féminin de golf: Céline Boutier et les tricolores en quête de lumière

Fort de son expérience tokyoïte, Romain Langasque, 34And au classement européen, fait même des JO de Paris une priorité. Avec l’objectif de dérocher une médaille en 2024. D’abord parce que le rendezvous est donné «à domicile». Ensuite, parce que la compétition se déroulera au Golf nationwide, à Guyancourt (Yvelines), aire de jeu de l’Open de France messieurs chaque année. “Un réel avantage concurrentiel”, selon Christophe Muniesa.

«Jouer à la maison nous fait bénéficier du soutien du public et c’est un vrai level fort. Ce parcours, je le joue depuis que je suis enfant lors des championnats de France et, chaque année, à l’Open de France “, confirme Romain Langasque.

Le trou d’air du Covid-19

Avant l’échéance, the FFGolf souhaite intensifier les rassemblements au Golf nationwide. The objectif, “Faire vivre cet esprit olympique, que les joueurs tirent revenue du fait que la compétition se déroule sur ce parcours et être sure qu’ils placent leur participation au tournoi dans leur calendrier sportif”énumère M. Muniesa.

Lire aussi: Article réservé à nos abonnés Sécheresse: les golfs tentent de se défendre face aux polémiques liées à l’arrosage

A balisage du terrain non négligeable for the tricolor golf, right here peine à briller sur la scène internationale ces dernières années. Plus aucun joueur ne figures dans le high 100 mondial, une première depuis 2019. Dans les rangs, le Covid-19 a laissé des traces. “Les contraintes n’ont pas été les mêmes en Europe et aux Etats-Unis, rappelle the director normal of the FFGolf. Le circuit est beaucoup departments plus vita la-bas et, à l’exception de Perez, peu de Français ont pu jouer en Amérique. Ils ont donc chuté au classement mondial. Et au-delà de cette perte de factors, the golfeurs ont aussi été moins performants lorsqu’ils avaient des opportunités de jeu. “

A trou d’air que les joueurs should combler dans les deux ans qui les séparent des Jeux de Paris. Deux années à mettre à revenue pour la nouvelle era pour se faire une place au plus haut niveau. Derrière Victor Perez, Romain Langasque or Antoine Rozner, Julien Sale and Tom Vaillant pourraient aussi représenter la France à Paris. À 24 et 20 ans, ils ont signé une sixième place aux Championnats du monde beginner par équipes, le 3 septembre. Ils quitteront bientôt le niveau beginner pour le monde professionnel. “Ils ont été extrêmement performants et avec de bons résultats, je les crois en capacité d’être sélectionnés pour Paris”, guarantee the director normal of the federation.

Leave a Reply

Your email address will not be published.