Skip to content

Monstrueux dans la peinture, Anthony Davis empile les chiffres historiques !

  • by

Statistiquement, c’est peu dire qu’Anthony Davis affole les compteurs depuis une dizaine de jours.

Déjà, il surfe actuellement sur une serie de quatre matches consécutifs avec au moins 30 factors et 15 rebonds, ce qui n’avait été réussi que par les illustres Elgin Baylor (sept fois) et Shaquille O’Neal (1999) dans l’histoire of the Lakers.

Ensuite, contre Phoenix cette nuit, « AD » a sans doute affiché l’une des lignes de stats les plus impressivenantes de l’histoire, tout simplement inédite depuis la prize en compte des interceptions et des contres en 1973 : 37 factors, 21 rebonds, 5 interceptions and 5 fights !!! Le tout à 11/17 aux tirs et 15/16 aux lancers-francs…

« Je n’ai besoin d’aucune motivation. Merely, je vais sur le terrain et je joue mon jeu. En fait, je pense que j’ai juste trouvé mon rythme », réagissait-il après coup, à propos de son état de forme actuel, ajoutant que ses douleurs au dos étaient enfin derrière him.

A novel efficiency, for a participant « distinctive in his style »

Hakeem Olajuwon, Kareem Abdul-Jabbar, Shaquille O’Neal, David Robinson, Charles Barkley, Bob McAdoo… Depuis 50 ans, de nombreux intérieurs ont eu l’habitude de noircir à outrance la feuille de stats, mais jamais personne n’avait atteint les chiffres d’Anthony Davis. Bien évidemment, cela s’est parfois joué à quelques unités près, mais c’est le jeu au niveau de ces accomplissements statistiques.

Malgré la défaite, la première des Lakers en quatre matches, et une petite alerte au poignet en première mi-temps, le « monosourcil » le plus célèbre de la ligue confirme qu’il est revenu à son tout meilleur niveau cette saison.

Après quinze matches, il affiche ainsi 26.4 factors, 12.4 rebonds, 2.4 passes, 2.1 interceptions et 2.1 contres de moyenne, à 56% aux tirs et 83% aux lancers. Des statistiques dignes de ses plus belles années di lui aux Pelicans, voire de sa première di lui a Los Angeles.

« Les derniers matches communicate to him. Lui c’est le joueur qu’il a toujours été, je sais à quel level il est talentueux », confiait à son sujet Monty Williams, l’entraîneur des Suns, qui l’avait justement coaché ​​à New Orleans.

« Il est distinctive en son style. Il a toujours été comme ça, able to imprimer son jeu de bien des façons », déclarait de son côté Russell Westbrook, l’un de ses partenaires privilégiés sur decide and roll.

The brand new patron of the Lakers?

Certainly, after 4 matches, Anthony Davis tourne carrément à 35.5 factors, 18.3 rebonds, 2.0 passes, 2.3 interceptions et 2.3 fights de moyenne, à 62% aux photographs et 92% aux lancers…

Juste colossal, d’autant qu’il ne donne pas l’impression de forcer et qu’il semble (enfin) avoir compris qu’il valait mieux, pour son équipe comme pour lui, qu’il domine dans la peinture, en oubliant d’envoyer des shoots à 3-pts, pour ne pas dire des briques (19% de réussite dans l’exercice, depuis deux ans).

Et pour la petite anecdote, avant « AD », seuls deux joueurs ont déjà affiché un 35/18/2/2/2 de moyenne sur quatre matches : Hakeem Olajuwon, entre février et mars 1990, puis… Anthony Davis himselfin February 2018.

En outre, the octuple All-Star peut The one participant of the story should be awarded a minimal of 25 factors, 10 rebonds, 2 interceptions and a couple of fights of the yr, on an entire season…

Autant d’exemples qui prouvent qu’Anthony Davis reste l’un des meilleurs intérieurs de la ligue, quand il est sur ses deux jambes, agressif et que son équipe joue pour lui, en le mettant dans les meilleures tendencies pour qu’il brille . En espérant désormais que ça dure, et qu’il maintainin’ cette menteté avec le retour de LeBron James.

Anthony Davis Pourcentage Rebonds
season Workforce MJ min Tirs 3pts LF extension Off def complete Pd Fte Int BP Ct Pts
2012-13 NOP 64 29 51.6 0.0 75.1 2.6 5.6 8.2 1.0 2.5 1.2 1.4 1.8 13.5
2013-14 NOP 67 35 51.9 22.2 79.1 3.1 7.0 10.0 1.6 3.0 1.3 1.6 2.8 20.8
2014-15 NOP 68 36 53.5 8.3 80.5 2.5 7.7 10.2 2.2 2.1 1.5 1.4 2.9 24.4
2015-16 NOP 61 36 49.3 32.4 75.8 2.1 8.2 10.3 1.9 2.4 1.3 2.0 2.1 24.3
2016-17 NOP 75 36 50.5 29.9 80.2 2.3 9.5 11.8 2.1 2.2 1.3 2.4 2.2 28.0
2017-18 NOP 75 36 53.4 34.0 82.8 2.5 8.6 11.1 2.3 2.1 1.5 2.2 2.6 28.1
2018-19 NOP 56 33 51.7 33.1 79.4 3.1 8.9 12.0 3.9 2.4 1.6 2.0 2.4 25.9
2019-20 LAL 62 34 50.3 33.0 84.6 2.3 7.0 9.3 3.2 2.5 1.5 2.5 2.3 26.1
2020-21 LAL 36 32 49.1 26.0 73.8 1.7 6.2 7.9 3.1 1.7 1.3 2.1 1.6 21.8
2021-22 LAL 40 35 53.2 18.6 71.3 2.7 7.2 9.9 3.1 2.4 1.2 2.1 2.3 23.2
2022-23 LAL 14 34 55.4 21.1 81.4 3.4 8.6 12.0 2.4 2.9 1.4 1.8 1.9 25.6
Complete 618 34 51.6 30.1 79.4 2.5 7.7 10.2 2.3 2.4 1.4 2.0 2.3 23.9

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *