Skip to content

Preview 2022/23 | Une nouvelle partition pour le Jazz

  • by

Après le Thunder, le Magic et les Spurs, les previews continuent sur USA basketballet on take aujourd’hui la path de Utah, pour passer au crible la scenario, toujours mouvante, du Jazz.

A file majeur à approche de la nouvelle saison 2022/23, puisque the golf equipment of Salt Lake Metropolis occupy a central place, ces dernières semaines, dans l’actualité summer time de la NBA.

Really, Danny Ainge, should be director basic of the membership in décembre dernier, a pris la décision de changer radicalement de path, au cours de l’été. Ainsi, d’une équipe qui occupit le haut du tableau dans la conférence Ouest depuis plusieurs saisons, mais qui selon le patron du membership avait attiint son plafond à titre collectif, le Jazz est passé à une reconstruction complète, centrée autour de jeunes joueurs et de nombreux futurs choix de Draft.

Tout casser, puis rebâtir

Pour signaler l’entrée dans cette nouvelle ère, Danny Ainge ainsi opté pour the choice la plus radical qui soit: faire exploser l’effectif, en transférant ses deux meilleurs joueurs en échange de contreparties à lengthy terme.

Il ya eu en premier lieu le transfert de Rudy Gobert dès l’ouverture de la “free company” le 1er juillet, envoyé chez les Wolves en échange de Malik Beasley, Patrick Beverley (ensuite envoyé chez les Lakers en échange de Talen Horton-Tucker et Stanley Johnson), the rookie Walker Kessler, Leandro Bolmaro, Jarred Vanderbilt and plusieurs premiers excursions de Draft (en 2023, 2025, 2027 et 2029), dont un «swap» en 2026. Puis celui de Donovan Mitchell deux mois après tout pile , le 1er septembre, envoyé à Cleveland en échange de Lauri Markkanen, Collin Sexton, du rookie Ochai Agbaji, trois premiers excursions de Draft (2025, 2027, 2029) and deux «swaps» (2026, 2028). Le patron du Jazz a aussi choisi de se séparer, fin juin à quelques heures de l’ouverture du marché des “free brokers”, de Royce O’Neale, qu’il a envoyé à Brooklyn en échange … d’un premier tour de Draft.

Et toujours dans cette optique de grand ménage, the ancienne tête pensante des Celtics n’a prolongé aucun des “free brokers” du membership, cinq au complete.

En résumé, avec ses nombreux (nouveaux) jeunes joueurs et surtout sa pelletée de futurs choix de Draft (une vingtaine jusqu’en 2029), le Jazz est pleinement positionné pour reconstruire sur le lengthy terme, même si d’autres dossiers importants devront être gérés dans les prochains mois, notamment en ce right here considerations les vétérans restants dans l’effectif (Bojan Bogdanovic, Mike Conley, Jordan Clarkson, Rudy Homosexual).

MOUVEMENTS DE l’ÉTÉ

Arrivées : Ochai Agbaji (Draft), Malik Beasley (Wolves), Leandro Bolmaro (Wolves), Simone Fontecchio, Talen Horton-Tucker (Lakers), Stanley Johnson (Lakers), Johnny Juzang, Walker Kessler (Wolves), Lauri Markkanen (Cavaliers) , Collin Sexton (Cavaliers), Jarred Vanderbilt (Cavaliers), Cody Zeller (Blazers)
Départs : Donovan Mitchell (Cavaliers), Rudy Gobert (Wolves), Hassan Whiteside, Eric Paschall (Wolves), Juancho Hernangomez (Raptors), Danuel Home (76ers), Trent Forrest (Hawks)

LE JOUEUR À SUIVRE: LAURI MARKKANEN

Collin Sexton, revanchard et prêt à retrouver le devant de la scène après une longue blessure la saison dernière, était au premier abord le choix évident pour cette rubrique. Mais après reflexion, c’est finalment son coéquipier Lauri Markkanen right here on the plus retenu notre consideration, automotive la dynamique récente du Finlandais est plus convaincante que cells du «Younger Bull».

En effet, après s’être bien relancé an passé avec Cleveland (14.8 factors, 5.7 rebonds), puis avoir signé une Campagna de très grande qualité à l’EuroBasket cet été avec une sélection finlandaise plaisante (27.9 factors, 8.1 rebonds, 2.4 passes), le nouvel ailier fort du Jazz, à 25 ans, semble paré à franchir un cap.

Au sein d’un effectif quasiment intégralement modifié, et surtout grandement rajeuni, Lauri Markkanen peut très aisément s’imposer comme le chief offensif de sa nouvelle escouade.

Même s’il lui a permis de se relancer, le système à deux intérieurs des Cavaliers où il s’est retrouvé dans a rôle de shooteur en “spot-up” on a publish of ailier n’était pas vraiment le sien, et the “Finnisher” most likely goes retrouver, in Utah, a system of jeu plus proche that celui dans lequel il évolue avec son équipe nationale. À savoir un rôle semblable à celui d’un “point-forward”, cet ailier de grande taille able to manier le ballon, tant sur des phases de transition que sur demi-terrain, où il peut utiliser sa taille pour attaquer le cercle ou profiter de conditions de «mismatch» au poste bas.

Bien sûr, on think about aussi que Will Hardy, le nouveau coach rookie du Jazz, ne manquera pas d’exploiter la qualité de son tir, tant en sortie de dribble qu’en “catch-and-shoot” derrière l’arc, sur des conditions de “pick-and-pop”. En cela, the presence of a meneur vétéran gestionnaire as Mike Conley, si tant est qu’il soit encore présent dans l’effectif du Jazz à l’ouverture de la saison, peut être bénéfique au joueur finlandais.

Moyenne d’âge: 25.9

Wage Payments: 154.3 tens of millions de {dollars} (19e)

LE SCÉNARIO IDÉAL

Consistant en un étonnant mais attachant mélange de jeunes joueurs aux dents longues et de vétérans sérieux dans leur approche en attendant leurs transferts, l’effectif du Jazz pratique un jeu agréable, durant les premiers mois de cette première année de reconstruction.

Bien sûr, Utah n’est plus dans le High 4 de l’Ouest, ma la troupe du novice Will Hardy a au moins le mérite de se donner à fond à chaque sortie, et parvient mêmeassoz souvent à donner des sueurs froides dans le «Cash-time» à ses adversaires.

New homme fort du membership, dans la continuuité de son EuroBasket réussi, Lauri Markkanen franchit a cap individuel, gagne en efficacité et s’approche de la bar des 20 factors de moyenne. Dans son sillage, Collin Sexton guarantee dans son rôle de lieutenant, et plusieurs “function gamers” se montrent aussi à leur avantage, as Jarred Vanderbilt, le meneur Jared Butler ou encore le rookie Ochai Agbaji, qui s’avère helpful dès sa première année grâce à son profil de “3 & D”.

Les vétérans parviennent aussi à tirer leur épingle du jeu, sans empiéter sur le développement de leurs jeunes coéquipiers: Mike Conley proceed d’apporter une presence stabilisatrice en attaque, notamment sur “pick-and-roll” pour les jeunes pivots Walker Kessler et Ukdoka Azubuike, when Bojan Bogdanovic et Jordan Clarkson apportent comme toujours du tir extérieur et des factors. It’s the strategy of the «commerce deadline», the sont même récompensés pour leur persistence et leur professionnalisme, et sont transférés vers des équipes du haut de tableau en échange de plusieurs futurs choix de Draft.

La fin de la saison peut ainsi se poursuivre et se terminer tranquillement autour des jeunes, qui empilent les défaites mais emmagasinent une précieuse expérience. The prospect sourit même au Jazz à la “lottery”: le membership récupère un choix dans le High 4 de la Draft 2023, et ajoute un prospect de grand expertise à son jeune projet.

THE PIRE SCÉNARIO

Avec un effectif déséquilibré du level de vue des profils, puisque les jeunes joueurs ont besoin de jouer pour se développer mais les vétérans ne sont pas vraiment enclins à diminuer leur temps de jeu, le Jazz peine à présenter un visage cohérent, tant sur le terrain que dans le vestiaire.

Coach rookie, Will Hardy est un peu dépassé par les évènements et ne peut pas faire de miracles, et les tensions commencent alors à monter. Notamment chez les Mike Conley, Bojan Bogdanovic et Jordan Clarkson, qui commencent à s’agacer puisque les victoires se font uncommon, pendant que leur coach prefère donner le champ libre aux jeunes pousses du membership. Globally, tout le monde awaits the explosion définitive de l’effectif mais Danny Ainge ne veut rien précipiter, et ça se ressent donc en intern…

It’s the approche de Noël, the Jazz est déjà loin dans la Conférence Ouest, et les vétérans réclament un transfert avant la “deadline” du mois de février. Les jeunes peuvent alors totalment s’exprimer ma Lauri Markkanen redevient le fantôme de Chicago, se montrant bien incapable d’assumer un statut de “franchise participant”.

Finalement, les joueurs les plus âgés finissent bien par être transférés, mais pas contre la contrepartie espérée puisque leur valeur a chuté en début d’exercice. La bonne nouvelle, c’est que l’operation jeunesse peut enfin être pleinement déployée, jusqu’à la fin de la saison. Après une première année de reconstruction mouvementée, Danny Ainge goes pouvoir s’attaquer à ce right here the intéresse vraiment: the Draft.

CONFÉRENCE OUEST
15 – Thunder 14 – Spurs 13 – Jazz 12 – … 11 – …
10 – … 9 – … 8 – … 7 – … 6 – …
5 – … 4 – … 3 – … 2 – … 1 – …
CONFÉRENCE EST
15 – Magic 14 – … 13 – … 12 – … 11 – …
10 – … 9 – … 8 – … 7 – … 6 – …
5 – … 4 – … 3 – … 2 – … 1 – …

Leave a Reply

Your email address will not be published.