Skip to content

Rugby. Après son exploit face aux Gallois, la Géorgie peut-elle viser le Tournoi des 6 Nations ?

  • by

La Géorgie a réussi l’exploit retentissant de battre le Pays de Galles chez lui. (©Icon Sport)

La planète rugby a tremblé le temps d’un prompt. This similar Wednesday November 19, the Georgie to accompli un exploit historique. Les coéquipiers de Davit Niniashvili sont parvenus à faire tomber le Pays de Wales (12-13), chez lui au Principality Stadium de Cardiff, pour la première fois de leur histoire.

Une victoire symbolic pour toute une nation, pour tout un peuple. Automobile depuis de nombreuses années déjà, un débat incessant alimente toutes les bouches. Est-ce que la Géorgie doit-elle disputer ou non le Tournoi des 6 Nations a l’avenir? Ce débat a vu le jour lors de l’intégration de l’Italie à ce dernier. Depuis son apparition en 2000 (auparavant Tournoi des 5 Nations, NDLR), the Squadra Azzurra n’a jamais bouclé la compétition au-delà de la 4And place. Preuve flagrante, semble-t-il, d’une nation bien en deçà de ses concurrents.

La Géorgie dominates outrageously the Tournoi des 6 Nations B

Nevertheless, the current performances of the partenaires d’Ange Capuozzo ont vraisemblablement rebattu les cartes. Victorieux du Pays de Galles lors du précédent Tournoi des 6 Nations (21-22), due to an motion of folly of the Toulousain ailier, les protégés de Kieran Crowley ont, and in addition, réalisé une véritable prouesse lors de cette tournée d’automne. Dans un stade Artemio-Franchi de Florence acqui à leur trigger, les Azzurri sont venus à bout de l’Australie (28-27) pour la première fois de leur histoire.

Au vu de ses derniers résultats convaincants, il est donc difficile d’imaginer l’Italie sur un siège ejectable. Mais les « Lelos » pourraient également mériter leur place. Lors des précédentes éditions du Tournoi des 6 Nations B, la Géorgie n’a toujours fait qu’une bouchée de ses adversaires et semble clairement s’ennuyer. Pour preuve, son dernier revers dans la compétition date d’il ya greater than 5 years. C’était par la plus petite des marges contre la Roumanie le 19 mars 2017 (8-7).

Or, the elaboration of a Tournoi des 7 Nations semble complètement incongrue à l’heure actuelle. Même si le président de la Fédération géorgienne de rugby (GRU) Ioseb Tkemaladze proceed de marteler corps et âme que sa sélection di lui est «prête» à rivaliser avec le plus grandes nations du Vieux continent. « Une ou deux victoires ne vont pas décider de notre futur, nous avons encore du ache sur la planche pour prouver que nous aussi, on mérite d’y participer, a clamé ce dernier dans les columns du Telegraph. « Mais si le Six Nations est ouvert, nous sommes prêts. Je sais que nous sommes attendus et que nous avons besoin de montrer davantage de stabilité, surtout d’un level de vue economique ».

L'essai du Géorgien Tedo Abzhandadze contre le Pays de Galles.
L’essai du Géorgien Tedo Abzhandadze contre le Pays de Galles. (©Icon Sport)

South Africa également dans la dialogue

Toutefois, theSouth Africa pourrait bel et bien gâcher les rêves géorgiens. En février dernier, le Day by day Mail reveal a robust inclusion of the Springboks, au détriment de l’Italia, within the Match of the 6 Nations on the horizon 2025. Même si les organisateurs de la competitors avaient plus ou moins fait taire all rumours à ce sujet, c’est un scénario, qui sur le papier, est loin d’être unbelievable.

Depuis 2017, les provinces sud-africaines concurent en URC (ex-Professional 14). Et cette année, ces dernières vont même disputer les deux Coupes d’Europe. De ce fait, imaginer que la sélection nationale puisse s’implanter sur le Vieux continent ne représente guère une idée abstraite. Des échos qui ont d’ailleurs fait grincer des dents Ioseb Tkemaladze qui s’estimerait lésé de voir les champions du monde leur griller la politesse. « Si l’Afrique du Sud est invitee à notre place, il y aura une réaction de notre half », at-il soufflé.

Vidéos : en ce second sur Actu

Au vu des tendences actualelles, les discussions semblent donc plutôt exclure, à juste titre ou non, la sélection entraînée par Levan Maisashvili dans la course au Tournoi des 6 Nations, privilégiant davantage l’insertion de l’Afrique du Sud. Ainsi, la Géorgie va devoir prendre son mal en persistence encore quelque temps…

Cet article vous a été utili? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . In a single click on, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *