Skip to content

Rugby féminin. “Soulagement”, “fierté” … the relations of the Bleues retenues for the Coupe du monde

  • by

La deuxième ligne Safi N’Diaye va disputer sa 3e Coupe du monde, et c’est encore un “réel plaisir” pour elle. (© Icon Sport)

Après quelques jours de repos, les 32 joueuses du XV de France Féminin retenues pour la Coupe du monde de rugby (8 octobre – 12 november) ont retrouvé samedi 17 septembre le CNR de Marcoussis pour un final stage avant de s’envoler ce jeudi pour la Nouvelle-Zélandeterre d’accueil d’un Mondial décalé (the devait se tenir en 2021) en raison de la pandémie de Covid-19.

«On était contentes de se retrouver. Et on a déjà hâte de monter dans avion pour partir en Nouvelle-Zélande “, commentait ce mardi la deuxième ligne Safi N’Diaye. Samedi, à leur arrivée au CNR, les Bleues ont eu droit à une petite cérémonie avec la remise des maillots par la Fédération afin de marquer le coup et de «montrer que l’Aventure démarre». Pour celles dont c’était la première fois, il y avait forcément une émotion toute particulière.

Queyroi: “Je ne m’y attendais pas du tout”

Trois-quarts polyvalente de Blagnac, ayant honoré ses deux premières sélections lors des deux matchs amicaux contre l’Italie, Lina Queyroi avoue une half d’étonnement, ma additionally «un soulagement» de faire partie de cette des lists 32 : «Je ne m’y attendais pas du tout d’être retenue pour la Coupe du monde. C’est une fierté pour moi. Cela faisait 1 mois qu’on s’entraînait pour faire partie de cette lists, et d’en être, c’est aussi un soulagement ».

Safi N’Diaye, elle, will dispute son 3And Mondial. Si pour elle cela n’a rien de nouveau, the deuxième ligne de Montpellier within the sache pas son bonheur d’être of the aventure in Nouvelle-Zélande:

C’est aussi un réel plaisir pour moi. C’est une Coupe du monde que j’attendais depuis longtemps, elle a été reportée, et c’est une fierté de faire however 3e Coupe du monde sur les terres du rugby en Nouvelle-Zélande, avec tout ce que cela implique derrière. Et je ne cache pas être impatiente de jouer.

Safi N’DiayeDeuxième ligne de l’équipe de France Féminine
Lina Queyroi, ici avec le casque rouge, ne s'attendait pas à faire partie de la lists des 32 Bleues pour la Coupe du monde de rugby Féminin.
Lina Queyroi, ici avec le casque rouge, ne s’attendait pas à faire partie de la lists des 32 Bleues pour la Coupe du monde de rugby Féminin. (© Icon Sport)

N’Diaye: “Je me lançais ‘lève toi et va t’entraîner'”

Ayant obtenu deux médailles de bronze in 2014 and 2017, N’Diaye ne rêve que d’une selected: «Être championne du monde». «Cela fait 5 ans qu’on travaille très dur pour cela. J’y pense tous les jours quand c’est dur à l’entraînement ». Cette aventure, elle a tout fait pour en être, elle qui doit faire face à une grosse concurrence à son poses of her (Audrey Forlani reste à quai par exemple). «Je me disais qu’il y avait sûrement une autre fille à mon poste dans un autre membership qui s’entraînait fort. Je me lançais ‘lei lève toi et va t’entraîner’ “.

À 34 ans, cette Coupe du monde sera sa dernière. Et elle compte vraiment en profiter au most. «Je vis ça pleinement. Je vais profiter de chaque immediate, je vais savourer la likelihood que j’ai d’être là, de partager tous les moments avec les filles sur le terrain ou bien mon expérience, de chaque maillot porté… Quand on est proche de la fin, on se rend compte davantage du chemin parcouru et on savoure. Je suis à un second de ma carrière où je savoure chaque immediate, chaque second, je prends tout ce qu’il ya à take, et je optimistic à chaque fois “. Rien ne serait plus beau que de finir en équipe de France with a coupe du monde au bout des doigts…

Vidéos: en ce second sur Actu

Cet article vous a été helpful? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby within the Espace Mon Actu. In a single click on, après inscription, vous y retrouverez toute the reality of your favourite villages and marques.

Leave a Reply

Your email address will not be published.