Skip to content

XV de France. Ramos brille, le paradoxe Macalou… The stability of the autumn tour of arrières

  • by

Thomas Ramos a bien profité de l’absence de Melvyn Jaminet, blessé, pour briller lors de cette tournée d’automne avec le XV de France. (©Icon Sport)

Vainqueur du Japon à Toulouse (35-17), le XV de France a ponctué sa autumn tour par un sans faute. Un 3/3 qui fait désormais une série de 13 succès de rang pour les hommes de Fabien Galthié, de plus en plus désignés comme le favor n°1 pour la Coupe du monde 2023. Avant de parler du Mondial, place au price range de ces checks de November. Après les avants, place désormais aux arrières.

Charnière : Romain Ntamack brouillon

Indéboulonnable, the charnière de Toulouse Dupont-Ntamack a semblé grippée. Très surveillé, mis sous pression par les défenses australiennes et sud-africaines, Antoine Dupont a fait bien moins de différences, et a surtout pu prendre moins d’initiatives personnelles. Son jeu di lui au pied d’occupation, lui, est désormais précieux. Sa tournée di lui a pris fin sur un carton rouge, son di lui premier di lui en professionnel. Maxime Lucuhabituelle doublure, l’a suppléé avec justesse face aux Boks, mais a été plus en dedans quand il s’est retrouvé dans la peau du titulaire face au Japon. Baptiste Couilloudhe, ne peut espérer mieux qu’un place de n°3 dans la hiérarchie, tant les deux premiers sont installés.

n°10, Romain Ntamack, tout juste de retour de blessure, s’est contenté de rester dans la sobriété, manquant logiquement de rythme. Il ne s’est guère mis en avant, et a même été brouillon contre le Japon. Le bilan est mitigé. Matthieu Jalibert, he, a apporté du tonus à every de ses entrées, forçant même la décision face à l’Australie. Sa folie di lui a permis aussi de sceller la victoire des Bleus face au Japon. De quoi relaunch the débat entre les 2 joueurs ? Si Galthié a félicité Jalibert, ce dernier n’a rien revendiqué et guarantee qu’il fera toujours son most di lui, quel que soit son statut di lui.

  • Romain Ntamack : 185 minutes
  • Antoine Dupont : 128 minutes
  • Maxime Lucu : 97 minutes
  • Matthieu Jalibert : 55 minutes
  • Baptiste Couilloud : 10 minutes

Heart : On ne change pas une paire qui gagne

Galthié et son employees nous y ont habitués depuis le début de leur mandat : ​​prime à la stabilité. 26 joueurs ont participé au Grand Chelem 2022, 27 ont pris half a cette tournée d’automne 2022. Et au centre, the duo Fickou-Danty a été titularisé à 3 reprises.

Touché au visage contre les Sud-Africains après un déblayage sauvage, Jonathan Danty a tout de même enchaîné face au Japon, alors qu’il aurait pu être mis au repos. Dans son model caractéristique di lui, le Rochelais a use de sa puissance di lui pour mettre les Bleus dans l’avancée. Gros poison dans le jeu au sol, il a notamment gratté le ballon décisif à la dernière seconde de France-Australie. Sans être fulgurant, Gaël Fickou a fait le job à ses côtés, assurant son rôle de canalisateur derrière et de patron de la défense.

Pour Yoram Moefana, titulaire à 3 reprises sur une aile, il a fallu faire preuve de polyvalence. À 3 reprises, il a été contraint de passer au heart en cours de match. Sa puissance di lui a fait du bien aux Bleus, et avec 3 matchs disputés en intégralité, il fait partie de ceux qui peuvent se targuer d’un bon bilan durant cette tournée d’automne.

Vidéos : en ce second sur Actu
  • Yoram Moefana : 240 minutes (do not 147 au centre)
  • Jonathan Danty : 172 minutes
  • Gaël Fickou : 161 minutes
Le troisième ligne polyvalent du XV de France Sekou Macalou a livré une bonne performance against South Afrique samedi.
Le troisième ligne Sekou Macalou a passé toute la tournée d’automne 2022 au poste d’ailier du XV de France. (©Icon Sport)

Ailier-Arrière : Ramos met la pression sur Jaminet

Writer face au Japon de ses 20And and 21And essais, Damian Penaud est le facteur X du XV de France. Peu servi contre l’Australie, il ne lui a fallu qu’une seule event pour filer à dame et supply la victoire aux Bleus. Penaud est aussi décisif qu’indispensable dans cette ligne de 3/4. Sur l’aile gauche, Moefana a fait le job pour compenser l’absence de Gabin Villière.

Enfin, c’est majoritaire Sekou Macalou right here the a fait. Automotive avec les blessures précoces de Danty contre l’Afrique du Sud et de Fickou face au Japon, le Parisien a plus passé de temps sur l’aile que Moefana. Macalou, c’est un sacré paradoxe : 3 o’clockAnd ligne n’a joué aucune minute à son poste avec les Bleus cet automne. Ce fut la même selected cet été au Japon. Oui, il va vite, mais est-ce une answer viable lors des grands matches ? See you. Quoi qu’il en soit, il guarantee totalment dans ce rôle hybride d’avant/arrière placé sur le banc.

Enfin, au poste d’arrière, Thomas Ramos a parfaitement saisi sa likelihood et son bilan demeure très satisfaisant. Glorious in n°10 in Toulouse on this début de saison, il a brillé à l’arrière within the absence of Melvyn Jaminet, blessé. Authoritaire dans les airs, Ramos a su ne pas trop en faire, tout en lançant quelques contre-attaques bien senties. Et face aux perches, il a été très performant, avec 83.3% of réussite (20/24) on the ensemble of the autumn tour. Grosse pression à come au poste d’arrière entre Ramos et Jaminet, qui avait profité de la tournée d’été 2021 pour s’appropriar le n°15 des Bleus.

  • Thomas Ramos : 240 minutes
  • Damian Penaud : 240 minutes
  • Yoram Moefana : 240 minutes (do not 93 à l’aile)
  • Sekou Macalou : 132 minutes
  • Matthis Lebel : quarter-hour

Cet article vous a été utili? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . In a single click on, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *