Skip to content

Yankell Clavery, pionnier parmi les pionniers du seashore tennis

  • by

Yankell Clavery l’avoue sans détours : il est un passionné, alors les interviews peuvent durer longtemps. Natif de Normandie, il passe une partie de sa jeunesse à la Palmyre et développe très vite un intérêt pour le sport : il joue alors à un très bon niveau au tennis, mais pratique aussi assidûment le surf et le beach-volley.

Les années passent. Yankell poursuit sa carrière professionnelle, devient professor d’éducation physique et fait un détour par la banlieue parisienne. Interested in extra unique locations, a part of Réunion in 2005. Il y découvre le seashore tennis, une self-discipline qui vient d’être importée par Bertrand Coulet, et qui lui convient à merveille, lui qui aime autant la plage que la racket . Il se lance dans l’aventure avec plusieurs camarades.

“Le BT venait de replacer le Tennis-Volley, une activité similaire, qui se jouait depuis une vingtaine d’années à la Réunion et à Maurice, explique Yankell. Nous organisons et mettons alors en place l’activité de façon indépendante pendant quelques années , dans l’Océan Indien – Réunion et Maurice – mais aussi en métropole à Royan, the place j’ai grandi et qui a accueilli les premiers terrains et tournois sur l’hexagone en 2007”.

Un véritable potentiel polynésien

Jusqu’alors très confidentiel, le seashore tennis se démocratise progressively. Since 2009, Yankell has participated within the premiers champions of France and mirrored on the event of the exercise with the FFT (edaction of the premier instructional assist, mise en relation to the gear…).

In 2015, he met involved with two BE polynésiens who souhaitent découvrir le seashore tennis et effectuent des premières sensibilisations dans l’école de tennis native. In 2017, an expert change within the envoy to Polynesia. Le début d’un nouveau défi.

“I created the native premier membership that I preside over with a passionate crew. We’re affiliated with the Tahitienne Tennis Federation, and we’ve the group of 8 tournaments for one (not 2 ITF tournaments) and the champions of Polynesia francaise”.

En cinq ans, le membership Seaside Tennis Tahiti passe de 20 à 70 licenciés (plus d’une centaine de joueurs au complete). Le développement est freiné par plusieurs contraintes, dont le nombre et la disponibilités des websites de jeu, mais le potentiel est bien présent.

“Les plages jouables ne sont pas si nombreuses à Tahiti alors nous jouons sur des Seaside-stadium (soccer ou seashore volley). La dynamique est bien présente en Polynésie française plus particulièrement à Tahiti et dans ses îles ou quelques terrains commencent à se monter ( Bora Bora, Moorea, Raiatea, Tikehau…).Les Polynésiens sont très joueurs, la mer, la plage sont leurs domaines. Ils sont double vice-champion du monde de soccer de plage et organisateur des Championnats Universitaires de seashore volley.”

In direction of a circuit of the Pacific?

Comme à la Réunion il ya quelques années, les débuts semblent promiseurs.

“Quatre établissements scuolaires pratiquent l’activité dans leur programming d’EPS, il ya des interventions auprès de comités d’entreprises, des communes… Après cette section de démocratisation, je dirai que nous entrons dans la section 2 du développement avec plus de formation et une overture sur l’étranger et sur la France.La section 3 sera d’être compétitif et arrange un événement worldwide.

Depuis les prémices à la Réunion, nous avions déjà des échanges de joueurs avec l’Australie. Aujourd’hui, la Nouvelle Zélande et Hawaï pratiquent aussi. C’est de bon augure pour des rencontres dans le Pacifique, avec pourquoi pas des joueurs du Japon, de Chine, de Thailande voire la côte ouest des États Unis, accessibles en ligne directe par Tahiti”.

In 2021, Yankell est retourné à la Réunion, pour raisons professionnelles, mais avec toujours un pied (et la tête) à Tahiti. Il y retourne pendant les vacances, organisant et gérant les affairs à distance en collaboration avec son équipe Seaside Tennis Tahiti. Il projette d’ailleurs de s’installer à nouveau en Polynésie française en août 2023. Affaire à suivre…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *